option = com_content
view= article
layout=
task=
itemid= 154

La symbolique des Chakras




Les NADIS ou canaux énergétiques

De racine sanscrite, les nadis sont des canaux énergétiques dans lesquels circule le "Prana" (ou énergie vitale pure) selon des règles très complexes, tenant compte des heures, des mouvements solaire et lunaire et de l'état particulier de chaque étre humain.
La purification des nadis par des respirations spécifiques, constitue l'exercice premier et le plus important pour les yogis. Elle régularise la vie tout entière et équilibre l'être humain.

Parmi les 72 000 canaux énergétiques répertoriés, formant une sorte de filet ou d'enveloppe dans le corps, 3 nadis importants reliés directement aux 7 chakras principaux, doivent être connus pour comprendre le fonctionnement énergétique.


Chez la grande majorité des êtres humains, seule une faible partie de l'énergie circule dans ces trois nadis et les chakras. Eveiller cette énergie subtile par la respiration, par l'évolution de la conscience, ou par diverses techniques énergétiques (Reiki, Qi gong, yoga...) permet à son courant d'affluer dans ces centres en les activant.
Par contre, si la circulation est affaiblie ou bloquée, I 'individu fait l'expérience de l'abandon, de l'angoisse, de la peur... et recherche dans le monde extérieur se qui se trouve en lui. De ce fait, il augmente le blocage des chakras, inhibe ses émotions et compense ses frustrations par une fuite exagérée dans des activités ou dans un comportement négatif.

Or les expériences émotionnelles stockées à la mort physique, se manifesteront d'une incarnation à l'autre, et vont déterminer en partie les circonstances dans lesquelles nous re-naissons.


 IDA : vaisseau latéral situé à gauche de la colonne vertébrale et du canal axial (sushumna), régit la force mentale.

Ida prend son siège au niveau du premier chakra, Mulhadhara, situé sur le plancher pelvien.
Il monte à gauche de la colonne vertébrale, irrigue le cerveau droit et aboutit dans la narine gauche.

Ida correspond à la lune. Il représente l'élément féminin.
Son énergie est froide,latente, ascendante et de couleur bleue.

En relation avec le système nerveux parasympathique, il développe les sentiments et l'émotion.

Ida est en relation avec les Eléments TERRE et EAU.


PINGALA: vaisseau latéral placé à droite de la colonne vertébrale et du canal axial (sushumna)régit la force physique.  

Pingala prend également son siège au niveau du premier chakra Mulhadara (comme Ida).
Il monte à la droite de la colonne vertébrale, irrigue le cerveau gauche pour aboutir à la narine droite.

Pingala corerespond au soleil. Ilreprésente le principe masculin.
Son énergie est chaude, dynamique, descendante et de couleur rouge.

En relation avec le système nerveux sympathique, il stimule l'activité musculaire (en libérant l'adrénaline).
Pingala contrôle le rythme cardiaque, active le corps physique et oriente la conscience vers le monde extérieur.

Pingala est en relation avec les éléments FEU et AIR.


SUSHUMNA: se situe au centre, dans le canal axial situé en avant de la colonne vertébrale.
Ce canal est très complexe, il représente l'inconscient, il constitue le supra mental, l'abolition des dualités, l'éveil.

Sushumna est le canal le plus important.
Sans le confondre avec le système nerveux central ou cérébro-spinal, il serait en relation avec celui-ci.

Son énergie est neutre.


 Contactez-nous

 

Le Muladhara

chakra1
Le Mûlâdhârâ, 1er chakra qui se situe au niveau du coccyx. Etymologiquement, ce terme est un dérivé de "mûla" (racine en sanskrit) et de "adhâna "(support). Il est la racine de toutes les nadis et notamment de la principale, la sushumna, ou repose kundalini, un serpent enroulé et endormi symbolisant l'énergie féminine fondamentale de l'être humain, qu'on assimile à la libido.

Les techniques physiques ou de méditations réveilleront cette énergie originelle, en mettant le corps en état de relaxation.

Les écrits tantriques expliquent que l'éveil érotique ou les rapports sexuels à visées initiatiques, doivent se faire sans émission de sperme et sans orgasme. Les concomitants psychologiques d'une excitation non ménagée de ce centre étant la cupidité, le matérialisme grossier, la désillusion, la suggestibilité.

Ce centre coordonne les fonctions d'excrétions vésicales et anales et les fonctions génitales, commandent l'érection de la verge ou du clitoris.

Au niveau anatomo-physiologique, il serait le correspondant du complexe ortho-parasympathique sacré dans la moelle épinière et d'une partie des formations rhinencéphaliques de la région pré-optique et des corps mamillaires.

Il est en rapport avec l'élément "terre" symbolisé par un éléphant emblème de la force, de la fermeté et de la solidité. Il est aussi en rapport avec l'odorat.

On représente dans ce centre la syllabe sacrée « klim » symbolisant le désir et un phallus, symbole du pouvoir générateur. Ce centre est représenté par une fleur de lotus à quatre pétales de couleur cramoisie, chacune représentant une forme de béatitude.

Le chiffre 4 symbolise l'effort d'équilibre basal (les 4 points cardinaux, les 4 tempéraments). Sur chaque pétale, sont figurées les « lettres d'or »: "vam, sham, sham et sam" qui sont des « manifestations grossières » du « son subtil » produit par la vibration des forces de ce centre.

 

Le Svadhisthana

chakra2
Le svâdhishthâna  est le 2è chakra, et il se situe au niveau du sacrum.

Il a pour correspondant anatomo-physiologique le plexus prostatique et serait lié au sens du goût et son réceptacle contient un croissant de lune blanc, avec la syllabe, germe principale "vam" symbole de l'eau.

Ce lotus possède 6 pétales où sont inscrits les « lettres pareilles à la foudre »: "bam, bham, ham, yam, ram, lam".

Le chiffre 6 symbolise l'attraction multiple qui polarise, puis disperse toute fécondité.
Au lieu d'une force allant vers le centre, nous avons un rayonnement s'échappant du centre et se dispersant dans toutes les directions, l'être étant pris au jeu des multiples possibilités matérielles, mentales et affectives, et ne sachant plus retrouver le centre.

La couleur orange de ce chakra, est signe de "pureté, d'espérance, de vérité, d'innocence et de sagesse divine, lumière éternelle qui compte les ténèbres primitives et fait éclore le monde au sein du chaos".

Sur le plan psychologique, il correspondrait au désir sexuel, à la fatigue, l'aversion, la honte, la langueur, la soif physique et spirituelle.

 

Le Manipura

chakra3
Le manipura 3ème centre énergétique, se situe au niveau de la colonne lombaire et a pour correspondant le plexus épigastrique ou plexus solaire.

Il contrôle la fonction digestive.
Il est représenté par un lotus à 10 pétales avec les syllabes-germes "dam, dham, nam, tam, tham, dam, dham, nam, pam et pham" et son réceptacle contient un triangle rouge, pointe en bas, avec la syllage-germe "ram" comme symbole de l'élément feu.

Le nombre 10 symbolise l'amour et la raison, le mariage. « Il exprime l'élan divin se perpétuant à travers le monde, la formation du cosmos, ébranlement successif en perpétuel mouvement et en perpétuel changement ».La couleur rouge correspond à l'excitation de la plénitude de l'expérience et à la volonté de conquête vitale.

Il représente l'attrait pour la conquête amoureuse et la productivité, l'action, la compétition. Il correspond à la virilité pleine de force, aux formes épanouissantes et à l'image du feu. Il tend à l'unification par l'intermédiaire de la domination.

Ce chakra est en relation avec la force expansive de la matière physique, le sens de la vue, l'organe de la défécation, la fonction d'assimilation et les parties charnues du corps.

Au niveau de sa fonction psychologique, « le désir » est ici consumé et transformé en une substance ardente qui resplendit et pénètre tout. Par contre, la stimulation non ménagée de ce chakra peut provoquer la colère, la peur, la stupéfaction, la violence, l'orgueil.

La couleur de ce chakra est jaune, couleur symbolisant la joie et la plénitude des sentiments, le bonheur ou l'attente du bonheur, l'espoir de la délivrance. "Le jaune est une couleur amphilolique ordonnée, à la fois, à la trahison, à l'amour et à la honte, à la sagesse et à la culpabilité.

 

L'anahata

chakra4
Anahata ,ce 4è chakra, correspondrait au plexus cardiaque et se localiserait au niveau des vertèbres dorsales. On l'appelle aussi "le centre du cœur".

C'est un lotus à 12 pétales portant les syllabes-germes: "kam, kham, gam, gham, nam, cam, cham, yam, yham, nam, tam, tham". Son réceptacle porte un hexogramme couleur de fumée (gris-bleu) avec la syllabe-germe "yam", symbole de l'élément air ou vent.
Il est en rapport avec le sens du toucher.

Le nombre 12, par analogie au cercle zodiacal signifie une fin et une évasion hors de la matière.
Le gris est une couleur neutre, "libre de toute excitation ou tendance psychique, il signifie humeur égale, point frontière entre tension et solution, il sépare (ou concilie) le mode de l'affirmation et celui de la négation, le mode objectif et le mode subjectif.

La couleur verte est nécessairement en rapport avec la nature et l'homme, la raison et la passion, le bien et le mal, etc...

Le symbole géométrique de ce chakra est représenté par le sceau de Salomon ou étoile à six branches, symbole de la synthèse entre matériel et spirituel. Jung en fait le symbole de l'Art et de la synthèse de l'eau et du feu.

Sur le plan affectif. il correspondrait à l'espérance, l'anxiété, le doute, le remords, la trépidation, l'excitation.

 

Le vishuddha

chakra5
Le vishuddha ,5è chakra st situé au niveau de la région bulbo-médullaire et correspondrait au plexus laryngien et pharyngien.

Il est associé à l'élément subtil de l'éther spatial, porteur du son, intermédiaire des vibrations.
De couleur blanche, ce lotus possède 16 pétales, il est en rapport avec le sens de l'ouïe et l'organe de la parole (larynx et bouche).

Il contient toutes les voyelles usitées en sanskrit, sur 16 pétales. Sa couleur est turquoise.

Le nombre 16 représente le cube qui contrairement à la sphère, se veut une construction purement humaine. C'est la forme la plus achevée de la matière qui, si elle ne peut se perpétuer et se renouveler, est destinée, en l'absence du spirituel à ruine complète (mythe de la tour de Babel).
La syllabe-germe centrale est "ham" qui est représentée par une goutte blanche ou sur un disque blanc à l'intérieur d'un triangle reposant sur sa pointe, porté par un éléphant blanc à six défenses.
Il est lié à l'affection, la tristesse, le respect, la dévotion, le contentement, le regret avec une référence spéciale à la vie de relation.

L'énergie-mère, à hauteur des centres thyroïdiens éveillera, épanouira ensuite la conscience de l'homme « Personne ».C'est l'heure ou s'affirme le tempérament, cette tendance à faire dominer en soi, un ou plusieurs instincts fondamentaux de la vie humaine, L'homme se révèle à lui-même et aux autres. Une personnalité nouvelle fait son entrée dans la vie.

 

L'ajna

chakra6
 L'Ajna,6è chakra ,rrespondrait au plexus caverneux et serait localisé au niveau du cervelet.Sa couleur est ultra violet et évoque la spiritualité et l'intuition.
Il appartient au domaine du lotus au mille pétales, le Sahasrara et n'est pas considéré par la tradition tibétaine comme un centre séparé et ne possède que 2 pétales de couleur blanc argenté avec les syllabes-germes "ham" et "ksam".

Le chiffre 2 symbolise la gestation, la fusion, la complémentarité, ou l'opposition et la révolte.
Il est le siège des facultés mentales. C'est par ce centre que le Yogi reçoit les ordres télépathiques de son maître spirituel, le Guru. La stimulation de ce centre subtil provoque des sensations lumineuses blanches puis ensuite multicolores.

Baudoin le compare aux fonctions du "Surmoi" dont le rôle est assimilable à celui d'un juge ou d'un censeur à l'égard du moi.

Freud voit dans la conscience morale l'auto-observation, la formation d'idéaux, des fonctions du "Surmoi". Selon lui, la formation du "Surmoi " est corrélative du renoncement aux désirs œdipiens amoureux et hostiles. Cette instance se voit enrichie par les apports ultérieurs des exigences sociales et culturelles ( éducation, religion, moralité). L'établissement du "Surmoi" peut être considéré comme un cas d'identification réussie avec l'instance parentale ».
Le Surmoi de l'affect ne se forme pas à l'image des parents, mais bien à l'image du "Surmoi"de ceux-ci ; il s'emplit du même contenu, devient le représentant de la tradition, de tous les Jugements de valeur qui subsistent ainsi à travers les générations.

 

Le Sahasrara

chakra7
Sahasrara,7è chakra se situe juste au-dessus du sommet du crâne. Ce lotus aux mille pétales possède une syllabe-germe centrale "om", tandis que ses pétales représentent l'infini multiplicité et la somme de toutes les syllabes-germes et de tous les chakras. Sa couleur est d'un blanc très pur comme le diamant ou le cristal.

Ce lotus symbolise le mariage parfait, la connaissance suprême et absolue ou encore l'illumination à laquelle parvient l'être qui a transcendé sa condition humaine.

Ce lieu est la demeure du principe mâle incarné dans la mystique tantrique par le dieu Shiva. Et c'est en cette demeure que la kundalini, énergie féminine incarnée par la déesse Devi, s'unit avec le principe mâle.

Cette énergie originelle latente, est éveillée dans le Muladhara, s'élève par le nadi central sashumna, à travers les différents centres subtils ou chakras ouverts par la purification et fusionnent avec l'absolu.